La Force du silence, Petites notes sur le bruissement du monde

8,00

Une œuvre de Cristina Noacco
EAN : 9782361571948
ISBN : 978-2-36157-194-8
ISSN : 1956-0664

Cristina Noacco médite sur la portée du silence. En réponse au déferlement contemporain d’images et de décibels, d’agitation et de sollicitations, cette vacance du bruit, synonyme de sagesse et de solitude choisie, reflète la part d’éternel qui côtoie le murmure de la vie.

Catégories : , Étiquette :

La quête du silence recèle une promesse pour qui cherche à se dépouiller de toute nuisance sonore : celle de trouver sa juste place dans l’harmonie de l’univers. Car le silence est à l’opposé de l’absence de mots, du manque, de la vacance, par lesquels on le pense généralement, en le meublant, le dénigrant ou l’évitant. Il s’établit en contrepoint du déferlement contemporain d’images et de sons, de sollicitations et d’agitation – reposant, il est la sieste du bruit. Grâce à l’écoute sensorielle, l’individu perçoit le bruissement du monde, ainsi que les intervalles qui séparent deux vibrations, comme deux notes ou deux pas de marche. En tant qu’animal social, il saisit le silence notamment en relation à la parole : lorsqu’il se tait – si la parole est d’argent, le silence est d’or, dit justement le proverbe –, il renonce, de manière volontaire ou non, à tout échange, ou bien il fait appel aux enjeux de la communication non verbale. En se taisant, il peut aussi engager un dialogue silencieux avec un auteur par le truchement de ses écrits, tout comme avec le passé par ses vestiges et la mémoire par le souvenir. L’écoute du cœur lui permet enfin de donner libre cours à son expression personnelle et de se sentir en communion avec le monde et avec le sacré : le silence est l’alpha et l’oméga, le trait d’union entre tout ce qui existe, la part d’éternel qui côtoie le murmure de la vie. Il est la clé de compréhension du mystère du réel, à garder secrète, afin que toujours il résonne en nous, dans le bruissement de notre passage.